DÉMOCRATIE : Les partis politiques de Mayotte sont à la dérive !.. – par Yasmina Aouny

LES PARTIS POLITIQUES LOCAUX SONT À LA DÉRIVE !

   Mansour Kamardine,..  un favoritisme mortel ?..

Les partis politiques de Mayotte ne sont pas démocratiques, alors même qu’ils doivent incarner la vie démocratique.

Au sein du MDM, l’élection du président, en fin d’année dernière, qui est l’un des deux sénateurs actuels, et pas des plus dynamiques, a entraîné une crise interne et a fait sombrer un peu plus cette formation politique,

qui a déjà du mal à composer avec les défis que soulève la société mahoraise d’aujourd’hui.

   Anchia Bamana Maire de SADA
  .M-Kamardine .le despotisme ?..

La forme même de cette élection du président du MDM a provoqué chez beaucoup de partisans un profond sentiment d’injustice, beaucoup ignoraient que ce jour- allait être élu le président…nombreux pensaient qu’il s’agissait d’une réunion de préparation du renouvellement du bureau du parti.

Du côté de « les Républicains », le divorce est officiel depuis le Zakweli de Abdullah Hariti de ce matin,

qui dénonce le despotisme des dirigeants actuels et notamment d’un certain Mansour Kamardine, qui met en avant un favoritisme mortel pour la section départementale qu’il préside.

 

Selon Abdullah Hariti, au lieu de se baser sur les potentiels des prétendants aux investitures et sur les bilans des élus sortants, Mansour Kamardine veut placer ses gens, même s’ils ne sont pas les plus légitimes, même s’ils ne sont pas les plus adéquats au vu des buts à atteindre, à savoir, la victoire aux élections et un exercice du pouvoir qui assurera la réélection !

Le Cas Anchia BAMANA illustre, selon moi, cette volonté de Kamardine.

 

 

 

Politiquement parlant, c’est au moins maladroit et au pire, suicidaire de ne pas acccorder à l’ élue la plus respectée et la plus populaire de l’île, l’investiture du parti.

Il est injustifiable, dans ce contexte d’élus fantômes et passifs, de tourner le dos au bilan d’une Anchia Bamana d’un dynamisme et d’une vision remarquables !..

    Anchia BAMANA .. d’un dynamisme et d’une vision remarquables !..

  Au sein de tous les partis politiques mahorais, il y a un refus de laisser la place à ceux qui ont la légitimité d’être au devant de la scène, du fait de leur carrure,

 

Mansour Kamardine .. un Vieux routard ?..

de leur charisme, de leur profil et une tendance à mettre en avant des personnalités fragiles, malléables, ou encore des vieux routards de la scène politique locale,

qui refusent de laisser la place à leurs petits frères et sœurs brillants et prometteurs et/ou à leurs enfants et cela tue les partis politiques à petit feu, car le peuple lui est sans pitié avec ces dérives autoritaires de ces partis politiques.

Il les sanctionne, avec des échecs aux élections, avec une rupture de la confiance accordée aux représentants, avec une baisse drastique des adhésions et surtout, avec une abstention qui va en croissant….

Les partis politiques mahorais sont bien les seuls à refuser de mettre en avant les personnalités qui leur garantiront la popularité et la réussite aux différentes échéances électorales.

 

 Anchia BAMANA, l’élue la plus respectée et la plus populaire de l’île,.. pour l’investiture du parti « Les Républicains – Mayotte »

Tout cela est bien malheureux, est-ce la méchanceté qui aveugle à ce point ces gens, ou n’arrivent-ils plus à être à l’écoute des attentes de leurs électeurs ?..

Mana Ra Hashiri…

 

    Estelle Youssouffa

Partagez cet article

Facebook

le 10 Janvier 2019

SIGNEZ  LA PÉTITION ICI…

E_mail: contact@francemayotte.fr

Mise en forme : YKK

 

28 pensées sur “DÉMOCRATIE : Les partis politiques de Mayotte sont à la dérive !.. – par Yasmina Aouny

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WhatsApp chat