CARIBOU : Pas de piste longue,.. Pas de Macron …

La piste longue à Mayotte , scénario 2 de Younoussa BAMANA , c’est un projet de nos aînés,

un combat historique porté par le Mouvement Populaire Mahorais qui avait pour objectif l’acquisition d’un statut de départementalisation et une intégration pleine et entière de Mayotte au sein de la nation française.

Selon Ernest Renan,« une nation est une âme, un principe spirituel. Deux choses qui, à vrai dire, n’en font qu’une constituent cette âme, ce principe spirituel. L’une est dans le passé, l’autre dans le présent.

L’une est la possession en commun d’un riche legs de souvenirs ; l’autre est le consentement actuel, le désir de vivre ensemble, la volonté de continuer à faire valoir l’héritage qu’on a reçu indivis.

Une nation est donc une grande solidarité, constituée par le sentiment de sacrifices qu’on a faits et de ceux qu’on est disposé à faire encore.

Elle suppose un passé, elle se résume pourtant dans le présent par un fait tangible : le consentement, le désir clairement exprimé de continuer la vie commune. »

( Ernest Renan, « Qu’est-ce qu’une nation ? », conférence donnée à la Sorbonne le 11 mars 1882. )

Mayotte , aujourd’hui , doit pouvoir bénéficier de l’amélioration de l’accès aux services éducatifs, médicaux, et commerciaux, sur les transports, dans une logique de développement économique , par l’accès à l’information ,à la communication , aux technologies numériques qui permettent de s’affranchir des distances pour avoir un impact positif sur la santé par exemple. Mais la nation ne peut pas construire à perte .

 

Elle doit avoir un choix éclairé.

La position géographique de Mayotte est la seule à pouvoir faire rayonner la nation française au niveau de la zone sud de l’Océan Indien , au niveau de la zone de l’Afrique de l’Est , comme c’était le cas, autrefois , par le comptoir de Pondichéry , sur la route de la soie.

Historiquement , Mayotte a été habitée par des populations de bantous , malgaches et chiraziens.

C’est donc déjà une base arrière pour tous ces pays de la zone ( Madagascar , Comores , pays de l’Afrique de l’Est ).

Il est donc urgent d’affirmer le statut de Mayotte au sein de l’Assemblée générale de l’ONU et de renforcer ses infrastructures avant de ne le faire ailleurs , pour fortifier son positionnement géopolitique et confirmer l’image de la France. 

Le dossier de l’aéroport est un enjeu majeur de notre économie , afin d’attirer les voyageurs d’affaires , les touristes , sans compter sur le potentiel important de passagers.

La réalisation de la piste longue est donc une action prioritaire car c’est une ouverture de Mayotte sur le monde extérieur , c’est une place à l’international ,

c’est une plateforme de l’Océan Indien avec le développement de la coopération entre îles voisines, un chemin vers la paix .

«La seule voie qui offre quelque espoir d’un avenir meilleur pour toute l’humanité est celle de la coopération et du partenariat» déclarait Kofi Annan en 2001.

Cette idée est portée un nouveau mouvement politique à Mayotte : le Kogno Moja

Air Mayotte international

 

Partagez cet article

 

 

 

Facebook

Abdou Razak Soyfoudine
Lundi 08 Avril 2019
 
Mayotte KOGNO MOJA
 

E_mail: contact@francemayotte.fr

Mise en forme : YKK

 

 

13 pensées sur “CARIBOU : Pas de piste longue,.. Pas de Macron …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WhatsApp chat